Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2017

Being selfish

1918276_962720580484862_9138004032561360406_n.jpg


You will have to put yourself first
if you want to awaken
The world will try to stop you from doing this.
You will be told that you are selfish.
It is a judgement which was imposed
upon you in early childhood.
It is a judgement which is intended to control you.
It is intended to stop you
from doing what you want.
It is an attempt to get you to do what others want.
Do not fall for this trap.
To put you first is not selfish.
To know what you want and to know
what you do not want is not selfish.
It is empowering.
Those who want to control you
do not want you empowered.

Embracing the present - Leonard Jacobson


05/02/2017

Le soi est une construction de la pensée

1519290_1477584682493875_4542375195614598183_o.jpg

Le soi apparaît. Laissez-le être. C'est une illusion, une construction de la pensée. Vous existez avant cette construction, vous êtes la pure conscience dans laquelle la construction apparaît. Vous êtes la pure conscience dans laquelle le "vous" apparaît. Ce ne sont pas des jeux savants, mais l'actuelle réalité - regardez par vous-même, là, dans l'instant. Méditez sur tout cela.

Revenez à l'expérience présente (c'est cela la véritable méditation). Existe-t-il, là, quoi que ce soit de solide, appelé soi ? Existe-t-il une distinction claire entre vous et pas vous ? Où se situe la limite ? Vous situez-vous à l'intérieur de la peau qui entoure le corps ? Vous expérimentez-vous vous-même de cette façon ?

Revenez à l'expérience présente ! Sans référence au passé, savez-vous qui vous êtes ? Pouvez-vous savoir qui vous êtes réellement ?

La vie sans centre - Jeff Foster

02/10/2013

Comment changer sa destinée

1236241_723809924312368_903302800_n.jpg


Et voici maintenant une chose magnifique concernant la façon dont votre conscience affecte le monde. C'est dire qu'il y a une corrélation entre la conscience collective de l'humanité et l'état de la planète. Et il y a une corrélation entre votre état de conscience et tout ce qui vous arrive. Ce n'est pas toujours immédiatement manifeste, mais il y a une corrélation entre ce qui est en vous et ce qui vous arrive ou ce que vous attirez dans votre vie. De plus, ce n'est pas tant que ce qui vous arrive soit votre sort ou votre destinée. Votre destinée est déterminée, non pas par ce qui vous arrive... C'est ce que pensent les gens : "Ce qui m'arrive détermine ma vie".

Votre vie est déterminée, votre destinée est déterminée par la façon dont vous répondez à ce qui arrive. Ce qui arrive par la suite est déterminé par par la façon dont vous réagissez ou répondez à ce qui arrive maintenant. Disons que quelque chose d'apparemment mauvais arrive, que quelque chose ne se passe pas bien. Si vous réagissez de façon négative, vous attirez une autre chose négative. Si vous y répondez en disant "Eh bien, c'est comme c'est. Occupons-nous maintenant de cela", la chose suivante reflètera cet état de conscience.

Beaucoup de gens sont pris toute leur vie dans un enchaînement d'une même sorte de choses déplaisantes qui leur arrivent continuellement, parce qu'ils ne se rendent pas compte qu'à tout moment, ils ont la liberté de changer leur vie en réagissant à ce qui arrive de façon différente. Votre réaction actuelle détermine votre futur et non pas ce qui arrive. Votre réaction à ce qui arrive détermine le moment suivant. C'est de cette façon que vous pouvez changer votre vie au lieu de rester piégé dans un mauvais karma pour longtemps. C'est très simple, mais cela requiert de la conscience.

Eckhart Tolle (Tao-Te-king)

27/06/2012

La fin de la recherche

301755_333987343324217_224278254295127_947665_419949287_n.jpg



C'est cela. C'est la fin de la recherche spirituelle. La liberté, la joie, l'illumination ne sont à trouver nulle part ailleurs qu'ici : JUSTE DEVANT NOUS.

Le bruit sourd du ventilateur de l'ordinateur, un picotement au niveau du pied gauche, le cui-cui des petits oiseaux dans le jardin, sautillant de branche en branche...

Pourquoi ne sommes-nous jamais satisfaits de cela ? Pourquoi ce moment n'est-il jamais suffisant ?

C'est, peut-être, parce qu'à un moment de nos vies, nous avons accepté la croyance qu'il existait "plus que cela", une sorte d'état dans lequel notre"vraie nature"nous est révélée dans toute sa gloire, dans lequel toutes les pensée se dissolvent, dans lequel l'ego se consume et s'éteint pour toujours, en ne laissant aucune trace... un état, donc, très différent de l'actuel.

Mais quelle est la réalité de tout cela ? Juste maintenant, il n'y a que le bruit du petit rouge-gorge qui sautille dans l'arbre là-bas, le battement de mon coeur, la vapeur qui s'élève de la tasse de thé fraîchement infusée, la brise matinale qui caresse ma joue...

Et puis la pensée : "Il doit bien y avoir plus que cela ! Je n'y suis pas maintenant, mais bientôt, un jour peut-être, peut-être même dans quelques minutes, j'atteindrai cet état au sujet duquel j'ai tellement lu ! Cet état de non-état, cette liberté, cette libération !"

Mais la pensée "Il doit bien y a avoir plus que cela" survient maintenant. C'est la pensée présente comme le sont toutes les pensées. Toutes les pensées sont les pensées actuelles. Tous les sons sont les sons présents, comme tout ce que je vois est ce que je vois présentement.On ne peut pas échapper au présent, la pensée n'est que l'illusion du passé ou du futur.

Et si seul le présent existe, alors l'état de libération, d'illumination, ou tout autre nom que vous voudrez bien lui donner, doit être atteint dans le présent, ce qui revient à dire qu'il ne peut être atteint.

En effet, l'idée d'atteindre implique l'idée du temps et d'un soi : quelqu'un qui atteint quelque chose et le moment où ce sera atteint.

Absolument sans espoir !

Il n'y a jamais que l'instant présent. Il n'y a jamais eu que cela. La recherche d'autre chose que cela est la dénégation de l'indéniable existence ou présence de ce qui est. La recherche de l'illumination est la dénégation de l'illumination qui existe déjà. La recherche de l'unité est la dénégation... vous voyez l'idée.

Jeff Foster (La vie sans centre)

24/06/2012

To remain quiet

380275_339749896091321_100001689392785_868207_1832402761_n.jpg



At the hour of danger a perfect quietness is required.

When one remains perfectly quiet and without fear, nothing serious can happen.

The only thing you have to do is to remain quiet, undisturbed, solely turned towards the Divine ; the rest is in His hands.

17 July 1935 THE MOTHER

06/02/2011

Aujourd'hui me suffit

Facebook Hélène.jpg


Or seul un esprit mûr, sans peur, sans illusions, sans cette obsession stupide de réussite personnelle et de continuité, seul cet esprit-là peut observer et découvrir ce qu'est la mort, car il sait vivre dans le présent.

Je vous en prie, suivez bien ceci. Vivre dans le présent, c'est échapper au désespoir, car on ne nourrit alors aucune nostalgie par rapport au passé, et aucun espoir par rapport à l'avenir. Par conséquent, l'esprit dit : "Aujourd'hui me suffit".

Krishnamurti (De la vie et de la mort)

25/12/2010

Le chemin ensoleillé

101221191320_95.jpg


J'ai vu les pionniers de flamme du Tout-Puissant
Sur le versant céleste qui touche la vie
Descendre en foule les marches d'ambre de la naissance ;
Avant-coureurs d'une multitude divine
Ils venaient par les sentiers de l'étoile du matin,
Ils entraient dans le petit espace de la vie mortelle.
Je les ai vus traverser le crépuscule d'un âge,
Les fils aux yeux de soleil d'une aurore merveilleuse,
Les grands créateurs au large front de calme, puissants briseurs des barrières du monde
Et lutteurs contre le destin dans le champ clos de ses décrets,
Travailleurs dans les mines des dieux,
Messagers de l'incommunicable,
Architectes de l'immortalité.

Ils entraient dans la sphère déchue des hommes
Leurs faces portaient encore la gloire de l'immortel
Leurs voix communiaient encore avec la pensée de Dieu,
Leurs corps irradiaient la beauté de la lumière de l'Esprit,
Porteurs du mot magique, du feu mystique,
Porteurs de la coupe dionysiaque de la joie,
Leurs yeux brillaient d'un homme plus divin,
Leurs lèvres chantaient l'hymne inconnu de l'allégresse de l'âme,
Leurs pas résonnaient dans les corridors du Temps.

Grands prêtres de la sagesse et de la douceur et la puissance et la félicité,
Découvreurs des chemins ensoleillés de la beauté,
Nageurs des torrents rieurs de l'Amour brûlant,
Corybantes dans le temple d'or de l'extase,
Un jour, leurs pas changeront la souffrance de la terre
Et justifieront la lumière sur la face de la Nature.

Bien que le Destin s'attarde encore dans le haut Au-Delà
Et que semble vain le travail auquel se sont usées les forces de notre coeur,
Le fruit total de la douleur que nous avons portée viendra.

Ainsi que l'homme est venu jadis après la bête
Ce haut successeur divin assurément viendra
Après les pas incapables de homme mortel
Après son vain labeur, sa sueur, son sang, ses larmes ;
Il connaîtra ce que l'homme n'ose pas encore penser
Il réalisera ce que le coeurs mortels ne pouvaient pas oser.

Héritier du labeur des temps humains
Il prendra sur lui le fardeau des dieux ;
Toutes les lumières du ciel visiteront la terre
La puissance des cieux fortifiera les coeurs terrestres ;
Les hauts faits de la terre toucheront des hauteurs surhumaines,
Les yeux de la terre s'élargiront à l'infini.

Sri Aurobindo - Savitri - Livre III - Chant IV (traduit de l'anglais par Satprem)

05/12/2010

Ne pleure pas aussi en toi-même

86-1024x768.jpg


Lorsque tu vois quelqu'un se lamenter sur son fils parti en exil, ou parce qu'il a perdu ses biens, ne te laisse pas aller à croire que ces évènements font son malheur : ce qui cause du chagrin à cet homme, ce n'est pas ce qui lui arrive (sinon cela ferait le même effet à tel ou tel), mais l'opinion qu'il se fait de cet évènement. Cependant, ne refuse pas de t'associer raisonnablement à sa peine, et même, au besoin, pleure avec lui ; prends seulement garde de ne pas pleurer aussi en toi-même.

Epictète (Manuel)